A

LA

UNE
Hymne à la Joie élargit son champ d'action
Constatant la mort clinique du TCE, Hal proposera désormais des informations,
documents ou points de vue sur l'ensemble de l'actualité, nationale et internationale, dans une perspective humaniste, progressiste et anti libérale.

Nb : Les liens concernant la campagne du referendum sont stockés dans une page d'archive accessible depuis le Menu
 

09 mai 2004

FORUM : Alors c'est OUI ou c'est NON ?

L'Espace de débat permanent d'Hymne à la Joie

Débats, Doutes, Convictions, Questions, Réponses.... C'est là que ça se passe.

5 Commentaire(s):

At lun. mai 09, 02:57:00 AM, Anonymous Zahia a écrit :

Choix crucial pour beaucoup.
Front national et PC vont voter non alors que ce sont des alliance contre nature.
Alors je me dis : je vote pour l'europe ou un parti politique ?
Et comme je ne veux pas voter avec mes adversaires et gonfler leur baromètre de
contestation , et bien tant pis je choisis l'europe,
même si au départ ma décision était autre.

 
At lun. mai 09, 03:01:00 AM, Blogger Philippe Barbrel a écrit :

Zahia,

Je n'ai pas de sympathie pour le front national (c'est un euphémisme), ou
arlette, pourtant je me dis que le vote doit se faire en son ame et
conscience, un peu comme si nous étions des jurés dans un procés.

Et justement dans ce cas là, je pense que si l'un des jurés partage mon
avis, tout en représentant, comme personne, tout ce que je déteste, je ne
vais pas changer d'avis pour autant...

Le referendum, c'est l'expression de chaque citoyen, pas un choix de parti...

Cela dit, voter oui pour la constitution, c'est aussi accepter tout un tas de petits inconvénients,
comme par exemple autoriser les boites d'europe de l'est venir démolir les entreprises
françaises... ;)
bon, allez, j'arrête.

Philippe

 
At lun. mai 09, 03:06:00 AM, Anonymous zahia a écrit :

J'ai eu comme un électrochoc quand tu as abordé la concurrence des pays de l'Est.
Pour le moments ça va....mais en cas de victoire du OUI ...???
Catastrophe...! et je ne serais pas la seule dans ce cas là.
En fait mon aversion envers le front national est t'elle que j'en avais occulté
cette fameuse directive bolkestein
sur la libre circulation des services. Effectivement vu sous cet angle là il devient
crucial, urgent il en va de ma survie et de celle des autres que je reconsidére mon
choix
Mais....mais...mais....! en cas de victoire du NON ne pense tu pas que cette fameuse
directive sera quand même appliquée, car seule la commission européenne peut
la retirer et ce n'est pas son souhait.
Que se passera t' il à ce moment là ?

 
At mar. mai 10, 10:33:00 PM, Anonymous Jean a écrit :

Dans le Monde d’hier Emmanuelli disait « Le oui divise la gauche, le non la rassemble ».

La question du traité devient un enjeu politique interne au PS, un argument fort des « non » prédisant à leurs opposants du oui, des lendemains qui vont déchanter pour les présidentielles de 2007.

 
At mar. mai 10, 10:36:00 PM, Blogger Philippe Barbrel a écrit :

Jean,

je partage ton sentiment en ce qui concerne la gauche...
la désaffection des "couches populaires" dont elle souffre - mais pas seulement elle, c'est vrai des partis de gouvernement en général - est l'indice du décrochage qui mine la démocratie et à terme risque de de la faire imploser...
L'article de Fitoussi cité dans
http://europemai2005.blogspot.com/2005/05/revue-de-web-9-mai.html
ne dit pas autre chose :

"Nous savons pourtant, pour l'avoir douloureusement appris lors d'épisodes historiques de sinistre mémoire, que le chômage est le mal le plus périlleux qu'une société puisse affronter en temps de paix"

L'angélisme des défenseurs du "oui pour une europe de la paix" ignore que nous sommes en train de gaver l'animal au ventre encore fécond.

 

Enregistrer un commentaire

<< Accueil