A

LA

UNE
Hymne à la Joie élargit son champ d'action
Constatant la mort clinique du TCE, Hal proposera désormais des informations,
documents ou points de vue sur l'ensemble de l'actualité, nationale et internationale, dans une perspective humaniste, progressiste et anti libérale.

Nb : Les liens concernant la campagne du referendum sont stockés dans une page d'archive accessible depuis le Menu
 

26 mai 2005

Revue de Web J - 3

Va Tout. Ce soir, Jacques Chirac va s'adresser aux francais et abattre ses dernières cartes. La plus forte serait sans doute de nous annoncer qu'un nouveau premier ministre est désigné, espérant ainsi désamorcer la grogne anti-Raffarin, et grapiller les quatres points manquants pour rattraper un Non à 54 % .

Ce qui pourrait peut-être expliquer la grosse colère de Sarkozy qui attaque Villepin mais considère par ailleurs que «c'est rapé». De quoi chagriner Raffarin qui affirme «rien n'est joué !» . Mais il est de plus en plus seul de cet avis. Libération nous raconte comment, à droite comme à gauche les partisans du Oui ne «croient plus guère qu'à un miracle» et font la «liste les erreurs de leur campagne» .

L'Obs passe en revue une presse européenne qui a fait «son deuil du Oui», et mentionne au passage l'International Herald Tribune qui estime que «La poursuite de politiques (libérales) sera rendue beaucoup plus difficile» donnant du même coup raison aux électeurs français. Le Guardian nous offre une amusante simulation (en flash) montrant quelles seraient selon lui les conséquences d'un Non français et hollandais. Dans le cas d'une non renégociation du traité, il prévoit l'émergence d'une «multi-speed EU» avec soit un « hard-core » rassemblé autour de l'axe Franco-Allemand soit un «messy-core » fait de «looses alliances » entre états.


On dit Jacques Chirac jamais meilleur que devant l'adversité. Pourtant Libération nous le décrit comme ayant paru «abattu» à ses derniers visiteurs qui ont été «frappés par ses silences, sa morosité et son désarroi». Le Chef de l'Etat aura-t-il ce soir une pensée émue pour le temps d'une jeunesse pleine d'allant, ou même du fond d'un lit d'hopital il n'était alors pas question de désarroi en lançant l' Appel de Cochin ?



A gauche, Jean Daniel a sans doute compris que traiter les électeurs du Non d'imbéciles, comme l'a fait le couple Lang/Cohn-Bendit hier, n'était peut-être pas la meilleure tactique. Il n'est plus question de pointer les Mensonges du Non d'un doigt vengeur. Le «cofondateur & directeur» (selon la terminologie officielle de l'Obs, toute empreinte de la modestie du patron) redécouvre qu'il a des amis à gauche et leur adresse sa «Lettre à un ami partisan du "non"». JM Bouguereau vient lui de trouver un nouveau plan, le Plan S comme Sarkozy, et il tente de nous convaincre que voter non c'est voter S

Le CSA publie son rapport sur le traitement des partisans du oui et du non sur la période du 4 avril au 20 mai. C'est édifiant. on y lit que pour France 3 le temps d'antenne du Oui a été de 2 heures 11mn contre 1h 11mn pour le Non. Sur France 2 3h 45mn contre 2h 41mn sur M6 25mn contre 11mn. Seule TF1 s'en sort bien avec 54mn contre 46mn.

Cette revue ne serait pas complète si nous omettions de saluer la belle promotion du camarade Pascal Lamy, adhérent au PS, et désormais patron de la trés sociale OMC L'Organisation Mondiale du Commerce