A

LA

UNE
Hymne à la Joie élargit son champ d'action
Constatant la mort clinique du TCE, Hal proposera désormais des informations,
documents ou points de vue sur l'ensemble de l'actualité, nationale et internationale, dans une perspective humaniste, progressiste et anti libérale.

Nb : Les liens concernant la campagne du referendum sont stockés dans une page d'archive accessible depuis le Menu
 

22 mai 2005

Revue de Web J - 7

Gouverner c'est prévoir rappelle le vieil adage. Et contrairement à ce que prétendent les partisans du Oui à Paris ou à Bruxelles, il serait hautement improbable qu'ils aient dérogé à cette règle de base dans l'art de gouverner. Poursuivons donc l'exploration des Plans et de leur alphabet des possibles.

Alphabet qui s'est enrichi du «Plan C » que Laurent Fabius décrit comme « le plan caché de la droite pour l'après-oui.» et dont il énumère les mesures tenues sous le boisseau en l'attente du résultat du referendum « J'ai recensé une première liste de mesures retardées qui ressortiront dès après le 29 mai si le oui l'emporte : publication des lettres-plafond sur la réduction des effectifs des fonctionnaires, négociation avec les syndicats sur le contrôle et les sanctions des chômeurs, décret sur la pénalisation des patients n'ayant pas désigné de médecin traitant, réunion de la commission établissant les comptes de la sécurité sociale, augmentation des tarifs de GDF... J'abrège... Sans oublier, au niveau européen, la nouvelle mouture de la directive Bolkestein-Barroso, le budget plafonné à 1 % du PIB, la réforme des aides aux territoires pénalisant la France, le texte sur la libéralisation des transports urbains»

On n'ose imaginer quelle lettre de plan JP Raffarin avait en tête en réchauffant un meeting à Garges les Gonesses à coup d'exhortations à ne pas être «frigides» (Ecouter), (Lire) .

Mais avec un Non estimé à 52% en France et 63% aux Pays Bas et une cote de popularité réduite à 24% d'opinions favorables c'est certainement la crainte du Plan T, qui suggère au premier ministre hier partisan convaincu des bienfaits du libéralisme, adepte de la main invisible et du moins d'état, de reprendre aujourd'hui à son compte les valeurs de solidarité et de demander aux électeurs de ne pas se laisser «enfermer dans l'égoisme et l'individualisme» tout en affirmant que «l'avenir appartient aux pays généreux»

C'est sans doute la même perspective qui conduit Jacques Chirac reprenant une des vielles traditions des gaullistes en campagne, naguère dévolue à Michel Debré, le père du président de l'Assemblée Nationale, et qui consiste à mobiliser Radio France Outre-Mer pour haranguer nos compatriotes des Dom-Tom qui comptent 1 million et demi d'électeurs pour leur expliquer ou se trouve leur intéret bien compris.

Malgré les prédictions apocalyptiques d'un François Hollande prophétisant parmi les plaies d'égypte qui vont s'abattre sur nous, rien moins que la Nuit [1]en cas de victoire du Non, le plan B, lui se porte bien. De mieux en mieux pourrait-on dire, si l'on en croit l'Humanité qui s'est procuré une note de travail circulant à Bruxelles, décrivant trois scénarios à l'étude :

• Un second referendum français sur un texte identique (comme ce fût le cas pour l'Irlande)
• La formation d’une « avant-garde » rassemblant Les Français et les Allemands suivis des quatre autres pays fondateurs de 1957 (Italie, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg et éventuellement l’Espagne) qui permettrait des progrès importants et rapides sur le plan de l’intégration politique et sociale. Autour de ce « noyau dur », une agrégation plus souple à Vingt-Cinq subsisterait pour parachever l’intégration économique. (Ce plan est similaire à celui décrit par les sources de De Defensa, publié ici le 20 mai)
• Un scénario « pragmatique » et de « bon sens » qui consisterait à « prendre acte de la nature du "non" français, retirer la partie III à l’occasion d’une conférence intergouvernementale, ou les chefs de gouvernement s’accorderaient pour "sauver" certains aspects de la constitution notamment sur les articles concernant les principes, les valeurs et le fonctionnement des institutions communautaires .


Elever le niveau scientifique ne saurait nuire au débat, aussi nous allons conclure avec Gisèle Halimi, qui vous informe Mesdames, que vous êtes victimes d'un «coefficient différentiel négatif» désormais mesuré à l'ONU par un indice «sexospécifique de développement humain». et pointe du même coup les insuffisances et les «silences» du traité sur les Droits des Femmes. Dont Acte.

[1]Exode : 10.22 Moïse étendit sa main vers le ciel; et il y eut d'épaisses ténèbres dans tout le pays d'Égypte, pendant trois jours.
10.23 On ne se voyait pas les uns les autres, et personne ne se leva de sa place pendant trois jours