A

LA

UNE
Hymne à la Joie élargit son champ d'action
Constatant la mort clinique du TCE, Hal proposera désormais des informations,
documents ou points de vue sur l'ensemble de l'actualité, nationale et internationale, dans une perspective humaniste, progressiste et anti libérale.

Nb : Les liens concernant la campagne du referendum sont stockés dans une page d'archive accessible depuis le Menu
 

29 mai 2005

Une Victoire de la Démocratie




Le choix exprimé par nos concitoyens a sanctionné une politique et une conception de la construction européenne, largement refusées par la France.

Les politiques désormais mises en oeuvre devront être profondément réorientées, dans le respect des aspirations affirmées aujourd'hui.

Les valeurs fondamentales qui ont animé les partisans du Non, le souci de l'homme primant celui de l'économie, l'indispensable prééminence de la solidarité sur la concurrence, la défense du bien commun contre la rage du profit, dessinent clairement l'agenda des prochaines échéances de négociation qui sont devant nous.

L'élan né durant cette campagne a radicalement transformé le paysage politique de ce pays, et désormais il nous appartient de le faire vivre et de l'amplifier.

Hymne à la Joie

3 Commentaire(s):

At lun. mai 30, 12:23:00 PM, Blogger thebeathunters a écrit :

hello
belle victoire démocratique et sentiment d'espoir que "quelque chose" peut, peut-être, se construire sur cet élan. hélas, les réactions des poltiques en live hier sur les plateaux télé ne sont guère engageantes...
les socialistes du oui semblent "refaire le match" d'avril 2002, la majorité désavouée va juste parer à au plus pressé... comment faire vivre à bruxelles cette "autre politique" que veulent les français alors que la majorité de ses représentants étaient/sont/restent massivement pour le oui?

 
At lun. mai 30, 02:45:00 PM, Blogger Philippe Barbrel a écrit :

Bonne question, thebeathunter... :)

J'ai le sentiment que des legislatives s'imposent, pas vous ?

mais évidemment avant que les appareils passent aux urnes, il faudrait leur laisser le temps de se clarifier...


Voter Ump ou Ps aujourd'hui, ne permettrait pas de savoir sur quelle lecture du 29 ils pourraient s'engager...

ça devrait nous confirmer dans l'envie d'être collectivement une force d'élaboration et de proposition pour cet aggiornamento à venir...

Et, sur un mode plus léger, disons de les marquer à la culotte durant ce processus, pour nous eviter d'être roulés dans la farine...

Et vous? vous la voyez comment la nvlle étape ?

 
At lun. mai 30, 04:30:00 PM, Blogger thebeathunters a écrit :

tout cela met bien en lumière le décalage entre le réalisme citoyen et l'attentisme politique, aujourd'hui rivé sur l'échéance électorale de 2007.
ce qui semble urgent et découler directement du vote, c'est la remise en question de la représentation démocratique "réelle" dans l'appareil politique européen. en gros, si tous les représentants actuels (ou la majorité) sont "ouistes" et ont contribué, accepté ou ratifié le projet rejeté de constitution, ceux-ci sont depuis hier illégitimes et doivent démissionner (bien plus que raffarin ou chirac) et être remplacés par des élus du "non" dans l'attente qu'une élection réellement représentative s'organise au plus vite. j'ignore si cela est possible ou réalisable...
une telle situation "bloquerait" le processus de ratification (qui n'a plus grand sens sans la france) et permettrait de "revoir" les orientations européennes et ses modes de représentation. à ce titre, le résultat d'hier lance forcément le projet d' une réflexion démocratique européene sur ses institutions et ses missions, le texte actuel servant de "base" (pour ses acquis et traités en cours) à modifier...
quid de la création d'un "mouvement démocratique européen" ?
à suivre, evidemment...

 

Enregistrer un commentaire

<< Accueil