A

LA

UNE
Hymne à la Joie élargit son champ d'action
Constatant la mort clinique du TCE, Hal proposera désormais des informations,
documents ou points de vue sur l'ensemble de l'actualité, nationale et internationale, dans une perspective humaniste, progressiste et anti libérale.

Nb : Les liens concernant la campagne du referendum sont stockés dans une page d'archive accessible depuis le Menu
 

04 juillet 2005

Alliance Base

La CIA et la DGSE ont créé une agence secrète à Paris.

Selon le Whashington Post, les deux services agissent ensemble dans une structure nommée «Alliance Base». Cette collaboration à conduit à l'arrestation le 3 Juin à Paris de Christian Ganczarski, un allemand converti à l'Islam présenté comme l'un des membres européen les plus importants d'Al Quaida. Selon la CIA, une douzaine d'opérations similaires ont eu lieu depuis la création de cette structure en 2002.

Cette cellule rassemblerait également des agents Britanniques, Allemands, Canadiens, Australiens, et serait la seule organisation multinationale de contre espionnage qui outre le partage d'information, organise des opérations en commun.

Bien loin de la réthorique anti-française si prisée par les néo-conservateurs de l'équipe Bush, la coopération franco-américaine est considérée comme «l'une des meilleures au monde» par John E. McLaughlin qui fut directeur des opérations de la CIA pendant 32 ans.

Cette collaboration étroite aurait été réaffirmée et amplifiée dès le lendemain du 11 septembre par une note de Jacques Chirac demandant aux agents français de partager leurs informations avec les agences des USA «comme si il s'agissait de vos propres services»

Parmi les exemples des soutiens fournis par la France, le Washington Post cite l'opération menée contre Abu Ali al-Harithi, le responsable de l'attaque contre le destroyer USS Cole au Yemen. Le drone armé Prédator utilisé pour «l'éliminer» avait décollé d'une base française de Djibouti.

Au plus fort du différent franco-américain au sujet de l'Irak, Rumsfeld n'avait de cesse de préconiser des mesures vexatoires pour punir la France. Mais le Département d'Etat et les agences de renseignement n'ont jamais partagé les vues du Pentagone. Colin Powell avait alors rédigé une note indiquant que «punir la France n'est pas une politique américaine» et Lawrence B. Wilkerson, ancien chef de cabinet de Powell n'hésite pas à qualifier ces attaques de «totalement irrationnelles, voire stupides»



Washington Post Paris's 'Alliance Base' Targets Terrorists
Le Monde La CIA et la DGSE auraient établi une structure secrète antiterroriste

1 Commentaire(s):

At sam. oct. 29, 12:44:00 PM, Anonymous leoarthur a écrit :

il faudrait approfondir les études sur les différentes activitées de cette cellule

 

Enregistrer un commentaire

<< Accueil